Comment empêcher l’errance d’un proche atteint de démence ?

L’errance est un symptôme de la démence qui met en danger la sécurité d’une personne âgée. Bien que votre proche âgé puisse errer pour de nombreuses raisons différentes, vous pouvez utiliser les stratégies suivantes pour l’aider à rester en sécurité à la maison.

Essayez d’identifier une raison

En passant du temps avec votre proche, vous remarquerez probablement des tendances dans son comportement. Par exemple, il peut devenir agité en fin de journée et s’éloigner. Votre proche peut également prétendre qu’il avait faim et qu’il cherchait quelque chose à manger. Une fois que vous avez trouvé la raison de l’errance de votre proche, vous pouvez prendre des mesures pour y remédier. Par exemple, vous devrez peut-être lui donner une collation avant de se coucher pour mettre fin à son errance nocturne.

La démence est un problème de santé grave qui a un impact sur la qualité de vie globale d’une personne âgée. Si votre aîné a été diagnostiqué comme souffrant d’une maladie grave et qu’il a besoin d’aide pour préparer ses repas, se déplacer, se laver et faire sa toilette, faites appel à Aide et A service a la personne a Lyon, l’un des principaux fournisseurs de soins à domicile pour personnes âgées auquel les familles peuvent faire confiance. Nous offrons également des soins complets aux personnes âgées atteintes de démence, d’Alzheimer et de Parkinson.

Marquez clairement les portes

La mise en place d’une signalisation contribue grandement à assurer la sécurité des personnes âgées à domicile. Les personnes âgées atteintes de démence sont parfois désorientées lorsqu’elles se déplacent dans leur maison, surtout si les portes sont toutes du même style ou de la même couleur. Mettez un panneau d’arrêt sur les portes que vous ne voulez pas que votre proche franchisse, comme la sortie de la maison. Vous pouvez ensuite utiliser des symboles, comme l’image d’une baignoire, pour aider votre proche à trouver rapidement la salle de bains.

Utilisez le système de copains dans les lieux publics

À la maison, vous pouvez demander à vos voisins de garder un œil sur votre proche au cas où il s’éloignerait. Toutefois, il n’est pas possible de mettre en place ces mesures de protection dans les lieux publics. Lorsque vous prévoyez d’emmener votre proche en excursion, demandez à un autre aidant de vous accompagner. Deux paires d’yeux valent mieux qu’une, et vous pouvez vous accorder de courtes pauses pour aller aux toilettes ou faire la queue.

Il est difficile de sortir de la maison

Les personnes âgées atteintes de démence doivent pouvoir sortir de chez elles en cas d’urgence ou avoir quelqu’un sur place pour leur apporter une aide immédiate. Cependant, vous pouvez établir des limites difficiles à franchir pour votre proche. Envisagez d’installer une clôture autour de votre cour avec un loquet compliqué. L’installation d’une clôture vous permet d’atteindre plus facilement votre proche avant qu’il ne sorte.

Prévoyez une surveillance de nuit

La combinaison d’un sommeil perturbé et de l’ennui peut pousser votre proche à quitter la maison la nuit, et il se peut que vous ne soyez pas en mesure de le surveiller la nuit. Préparez-vous à l’errance nocturne en demandant à une aide soignante de passer la nuit avec votre proche. L’embauche d’un soignant vous permet de vous reposer pendant que votre proche est en sécurité.

Cliquer ici pour d’autres articles !!!

Admin

Revenir en haut de page